Alimentation et Calculs Biliaires

(source : http://dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance.over-blog.com)

Les calculs biliaires sont souvent la cause de douleurs abdominales, dont on ne se préoccupe que lors de véritable crise. Ces calculs sont le signe de cholestérol et d’une mauvaise élimination des déchets par le corps.

Comment manger pour éliminer ce cholestérol, quels aliments éviter pour supprimer ces douleurs abdominales, quels aliments privilégier pour éviter ces crises ? Voici les questions auxquelles nous allons répondre après avoir défini plus précisément les calculs biliaires ainsi que la fonction de la vésicule.

Alimentation et Calculs Biliaires

Qu’est-ce que la vésicule et les calculs biliaires ?

La vésicule biliaire est un organe piriforme situé dans l’abdomen à proximité du foie. Elle fait partie de l’appareil digestif, sous forme de poche dans laquelle l’organisme stocke la bile, liquide chargé de digérer les graisses. Dans ce dernier, on retrouve des petites particules de cholestérol, d’autres matières grasses et des protéines. Combinaison idéale pour faciliter la digestion, la bile agit comme un savon pour dissoudre le gras.

Les calculs biliaires apparaissent lors d’une surcharge de particules graisseuses dans la bile et qu’elles se collent ensemble puis durcissent, ce qui crée des cristaux puis de véritables cailloux. Lorsque les calculs sont de petites taille, ils s’échappent de la vésicule et seront éliminés au cours de la digestion sans même que l’on s’en rende compte. C’est le cas pour 10% d’entre nous qui hébergeons des calculs sans le savoir. En revanche, lorsque les calculs sont trop gros, ils ne peuvent sortir de la vésicule et bouchent le canal cholédoque qui relit la vésicule biliaire à l’intestin grêle et au foie. Cela entraîne une inflammation de la vésicule biliaire qui gonfle ce qui crée des douleurs au niveau abdominale et au niveau de la cage thoracique. La vésicule est donc plein de bile qui ne s’écoule pas, l’organisme ne digère pas les graisses ce qui engendre des nausées.

Dans 80% des cas, les calculs ne provoquent aucune douleur, par fois simplement un mal-être digestif plus ou moins intense. D’autres en revanche font véritablement mal jusque dans l’épaule voir le dos, la douleur peut-être temporaire ou très longue. Si ces crises s’accompagnent de symptômes plus inquiétants comme des vomissements, de la fièvre ou encore la jaunisse, il vous faudra consulter sans attendre.

Alimentation et Calculs Biliaires

Les règles diététiques

 

Les règles suivantes sont préventives et s’adressent aux personnes souffrant de lithiase, pour espacer les crises. En ce qui concerne les calculs, ils devront être impérativement traités avec votre médecin.

Pour éviter les crises, il est conseillé :

- De faire 3 repas par jour : petit déjeuner, déjeuner, dîner. En cas de crises fréquentes et répétées, vous pouvez faire 4 à 5 repas par jour pour augmenter le nombre de contraction de la vésicule et ainsi faciliter son travail.

- D’éviter les grignotages (charcuterie, fromage, bonbons, sucreries, chocolat ...).

- De manger à heures régulières et si possible dans le calme.

- De ne pas fumer à jeun.

- De suivre régulièrement votre régime, et de refuser tout écart prolongé qui anéantirait les résultats déjà obtenus.

- De supprimer les fritures et les plats en sauce.

- De cuisiner sans matière grasse : le beurre, la margarine, l'huile seront mis crus sur les aliments au moment de les consommer.

 

Dans le cas de troubles occasionnels ou de crises peu fréquentes certains aliments devront être privilégiés et d’autres devront être supprimés. Voici quelques exemples :

Les aliments à privilégier :

- Poissons gras : maquereau, sardine, saumon… Vous aideront à contrôler votre cholestérol.

- Huile d’olive, noix, amandes, avocats. Vous apportent en priorité des acides gras mono et poli-insaturés.

- Fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses (haricots secs, lentilles…).

- Légumes amers : artichaut, endive, pissenlit… Vous aideront à stimuler la production de bile pour diluer les déchets qui s’y trouvent.

- Chicorée. Même vertus que les légumes amers, pensez-y pour votre petit-déjeuner.

- Curcuma (sauf lors d’une crise). Epice anti-cholestérol et anti-calcul biliaire, elle favorise la contraction de la vésicule.

- Eau en grande quantité, pour bien éliminer.

- Romarin. Son amertume stimulera la production de bile. Vous pouvez même le consommer en infusion par exemple après le repas pour remplacer votre café !

- Menthe (feuilles fraîches ou surgelées, huile essentielle en cuisine). Dont le menthol présente des vertus anti-calcul biliaire.

- Alcool en petite quantité. L’alcool semble favoriser l’élimination et la prévention des calculs biliaires. Un verre de vin rouge ou de bière occasionnellement aurait un effet protecteur, plus que de s’abstenir totalement d’alcool.

 

Les aliments et comportements à éviter :

- Alcool en grande quantité.

- Les gros repas surtout s’ils sont très gras et/ou très arrosés.

- Café, même décaféiné.

- Sucre en général, aliments à haut index glycémique.

- Sauter le petit-déjeuner.

- Le jeûne.

- Cures inconsidérées (cure de citron, cure d’huile d’olive…).

- Toute graisse animale (beurre, saindoux) cuite ainsi que les fritures et les graisses cachées dans les sauces, charcuteries, gâteaux…

- Viandes grasses (le mouton en particulier), la charcuterie, les abats, le gibier.

- Chocolat.

- Pâtisseries du commerce (dont vous ne contrôlez pas les ingrédients et les quantités de graisses).

- Fruits secs (amandes, noisettes, noix).

 

Il est permis de mettre un peu d'huile (tournesol, maïs, soja) dans la salade, un peu de beurre frais sur la grillade est également autorisé. Sont recommandés :

- les viandes maigres (lapin, cheval),

- les volailles sans la peau,

- les poissons bouillis,

- tous les légumes cuits à l'eau (même les féculents),

- tous les fruits crus ou en compote,

- le lait écrémé, le fromage blanc, les yaourts,

- le jus de fruit,

- le thé et le café léger.

Alimentation et Calculs Biliaires

 

Si les troubles persistes, ou dans le cas de crises fréquentes, vous pouvez entamer un régime plus « drastiques » en évitant les aliments suivants :

 

Viandes et volailles :

  • Agneau : côtelettes, épaule, navarin.
  • Bœuf : aloyau, langue, corned-beef.
  • Mouton : épaule, côtes, navarin.
  • Veau : jarret, osso bucco.
  • Volaille et gibier : canard, oie, poule, chevreuil...
  • Charcuterie (sauf jambon blanc dégraissé).
  • Porc : lard, échine.
  • Abats.

 

Poissons :

  • En friture, en conserve à l'huile ou en sauce...
  • Anguille, raie, et autres poissons dont la préparation demande une sauce.
  • Œufs de poissons.

 

Escargots, crustacés, coquillages, huîtres si leur préparation requiert de la matières grasses.

 

Fromages et produits laitiers : on supprimera tous les fromages contenant plus de 45% MG (sur extrait sec) :

  • Fromages contenant plus de 45% de matières grasses.
  • Roquefort, Bleu, Mont d'or, Boursault, Caprice des dieux...
  • Fromages enrichis en crème : samos, kiri...
  • Crème de yaourt, yaourts à la grecque...
  • Préférer le lait demi-écrémé, les laitages à 20% de MG (sur extrait sec) et les yaourts nature.

 

Fruits et légumes :

  • Avocat.
  • Fruits oléagineux (noix, noisettes, amande, olives, noix de coco).

 

Matières grasses :

  • Cuites (sauces, friture, ragoût), crème fraîche, graisse d'oie, de canard, saindoux.
  • Mayonnaise, aïoli, béarnaise....
  • Crues : dans le cas où votre médecin vous les aura interdites.
  • Frites.
  • Viennoiseries et pâtisseries riches en crème.
  • Préparations industrielles : plats cuisinés, viennoiseries, pâtisseries, préparations familiales.

 

Alimentation et Calculs Biliaires

Ce qu’il faut retenir

 

En résumé, vous devez garder à l’esprit 5 règles essentielles :

  • Limitez les aliments gras, surtout riches en cholestérol. Cependant ne supprimez pas toutes les sources de graisses, qui restent indispensables au bon fonctionnement de votre corps.
  • Favorisez les bonnes graisses : poissons gras, huile d’olive et amandes.
  • Faites plus de petits repas. Mangez plus souvent (pas plus !) en petites quantités pour favoriser la contraction de la vésicule qui éliminera mieux les déchets.
  • Perdez du poids, sans faire de régimes trop restrictifs. Perdez lentement pour ne pas augmenter le taux de cholestérol dans votre vésicule.
  • Favorisez les fruits et légumes et les féculents complets. Leurs fibres et protéines végétales facilite la dissolution des calculs.
ASPTT vient de remporter le trophée 50000 visites 10 mois
Critérium 1 et Championnat par équipes 1 an
Critérium et Championnat par équipes 1 an
Championnat par équipes : résumé 1 an
Rahiti TERIITEHAU et 9 autres 1 an
Bydhir CARNET en forme ! 1 an
Challenge 1 1 an
C'est la reprise ! 1 an
Lucienne Ritzo a commenté Dominique DIOT 1 an
Bientôt la reprise ! 1 an
Vacances ! plus de 2 ans
Encore une belle moisson de titres ! plus de 2 ans
Championnats de Tahiti Séniors 2015 : nouvelles photos plus de 2 ans
Remise des prix : résumé plus de 2 ans
Championnats de Tahiti Séniors 2015 plus de 2 ans